Texte en vigueur

Dernières modifications au 4 septembre 2018

 

Loi concernant le traitement et les diverses prestations alloués aux membres du personnel
de l'Etat, du pouvoir judiciaire et des établissements hospitaliers
(31)
(LTrait)

B 5 15

du 21 décembre 1973

(Entrée en vigueur : 1er janvier 1974)

 

Le GRAND CONSEIL de la République et canton de Genève

décrète ce qui suit :

 

Titre I(2)                Champ d’application

 

Art. 1(35)      Champ d’application

1 La présente loi concerne la rémunération des membres du personnel de l’Etat de Genève, y compris :

a)  le personnel du pouvoir judiciaire;

b)  le personnel des établissements publics médicaux;

c)  les fonctions qui relèvent de la loi sur l’instruction publique, du 17 septembre 2015, de la loi sur l’université, du 13 juin 2008, et de la loi sur la Haute école spécialisée de Suisse occidentale – Genève, du 29 août 2013;(46)

d)  le personnel de la police(49), sous réserve des dispositions particulières de la loi sur la police, du 9 septembre 2014;(43)

e)  le personnel pénitentiaire des établissements pénitentiaires, sous réserve des dispositions particulières de la loi sur l’organisation des établissements et le statut du personnel pénitentiaires, du 3 novembre 2016.(48)

2 Sont également soumis à une réglementation spéciale édictée par le Conseil d'Etat les salaires des auxiliaires, des stagiaires et des apprentis.

 

Titre II(2)               Traitement

 

Chapitre I          Détermination

 

Art. 2(29)      Echelle des traitements

1 Les traitements annuels, 13e salaire inclus, sont déterminés selon l'échelle suivante, état au 31 décembre 2007 :

 

Classe

 

 

 

 

4

5

6

7

Augmentations

annuelles

Pos.
1 à 3 et
12 à 22

 

 

 

564

562

566

591

Pos.
4 à 11

 

 

 

1'493

1'490

1'498

1'565

Position

 

 

 

 

 

 

 

 

0

 

 

 

 

50'734

53'016

55'402

57'896

1

 

 

 

 

51'298

53'578

55'968

58'487

2

 

 

 

 

51'862

54'140

56'534

59'078

3

 

 

 

 

52'426

54'702

57'100

59'669

4

 

 

 

 

53'919

56'192

58'598

61'234

5

 

 

 

 

55'412

57'682

60'096

62'799

6

 

 

 

 

56'905

59'172

61'594

64'364

7

 

 

 

 

58'398

60'662

63'092

65'929

8

 

 

 

 

59'891

62'152

64'590

67'494

9

 

 

 

 

61'384

63'642

66'088

69'059

10

 

 

 

 

62'877

65'132

67'586

70'624

11

 

 

 

 

64'370

66'622

69'084

72'189

12

 

 

 

 

64'934

67'184

69'650

72'780

13

 

 

 

 

65'498

67'746

70'216

73'371

14

 

 

 

 

66'062

68'308

70'782

73'962

15

 

 

 

 

66'626

68'870

71'348

74'553

16

 

 

 

 

67'190

69'432

71'914

75'144

17

 

 

 

 

67'754

69'994

72'480

75'735

18

 

 

 

 

68'318

70'556

73'046

76'326

19

 

 

 

 

68'882

71'118

73'612

76'917

20

 

 

 

 

69'446

71'680

74'178

77'508

21

 

 

 

 

70'010

72'242

74'744

78'099

22

 

 

 

 

70'574

72'804

75'310

78'690

 

Classe

 

8

9

10

11

12

13

14

Augmentations

annuelles

Pos.
1 à 3 et
12 à 22

618

633

661

691

722

754

788

Pos.
4 à 11

1'636

1'676

1'751

1'830

1'912

1'998

2'088

Position

 

 

 

 

 

 

 

 

0

 

60'501

63'224

66'068

69'040

72'148

75'394

78'787

1

 

61'119

63'857

66'729

69'731

72'870

76'148

79'575

2

 

61'737

64'490

67'390

70'422

73'592

76'902

80'363

3

 

62'355

65'123

68'051

71'113

74'314

77'656

81'151

4

 

63'991

66'799

69'802

72'943

76'226

79'654

83'239

5

 

65'627

68'475

71'553

74'773

78'138

81'652

85'327

6

 

67'263

70'151

73'304

76'603

80'050

83'650

87'415

7

 

68'899

71'827

75'055

78'433

81'962

85'648

89'503

8

 

70'535

73'503

76'806

80'263

83'874

87'646

91'591

9

 

72'171

75'179

78'557

82'093

85'786

89'644

93'679

10

 

73'807

76'855

80'308

83'923

87'698

91'642

95'767

11

 

75'443

78'531

82'059

85'753

89'610

93'640

97'855

12

 

76'061

79'164

82'720

86'444

90'332

94'394

98'643

13

 

76'679

79'797

83'381

87'135

91'054

95'148

99'431

14

 

77'297

80'430

84'042

87'826

91'776

95'902

100'219

15

 

77'915

81'063

84'703

88'517

92'498

96'656

101'007

16

 

78'533

81'696

85'364

89'208

93'220

97'410

101'795

17

 

79'151

82'329

86'025

89'899

93'942

98'164

102'583

18

 

79'769

82'962

86'686

90'590

94'664

98'918

103'371

19

 

80'387

83'595

87'347

91'281

95'386

99'672

104'159

20

 

81'005

84'228

88'008

91'972

96'108

100'426

104'947

21

 

81'623

84'861

88'669

92'663

96'830

101'180

105'735

22

 

82'241

85'494

89'330

93'354

97'552

101'934

106'523

 

Classe

 

15

16

17

18

19

20

21

Augmentations

annuelles

Pos.
1 à 3 et
12 à 22

824

861

900

940

982

1'027

1'073

Pos.
4 à 11

2'182

2'280

2'383

2'490

2'602

2'719

2'842

Position

 

 

 

 

 

 

 

 

0

 

82'333

86'037

89'909

93'955

98'182

102'601

107'218

1

 

83'157

86'898

90'809

94'895

99'164

103'628

108'291

2

 

83'981

87'759

91'709

95'835

100'146

104'655

109'364

3

 

84'805

88'620

92'609

96'775

101'128

105'682

110'437

4

 

86'987

90'900

94'992

99'265

103'730

108'401

113'279

5

 

89'169

93'180

97'375

101'755

106'332

111'120

116'121

6

 

91'351

95'460

99'758

104'245

108'934

113'839

118'963

7

 

93'533

97'740

102'141

106'735

111'536

116'558

121'805

8

 

95'715

100'020

104'524

109'225

114'138

119'277

124'647

9

 

97'897

102'300

106'907

111'715

116'740

121'996

127'489

10

 

100'079

104'580

109'290

114'205

119'342

124'715

130'331

11

 

102'261

106'860

111'673

116'695

121'944

127'434

133'173

12

 

103'085

107'721

112'573

117'635

122'926

128'461

134'246

13

 

103'909

108'582

113'473

118'575

123'908

129'488

135'319

14

 

104'733

109'443

114'373

119'515

124'890

130'515

136'392

15

 

105'557

110'304

115'273

120'455

125'872

131'542

137'465

16

 

106'381

111'165

116'173

121'395

126'854

132'569

138'538

17

 

107'205

112'026

117'073

122'335

127'836

133'596

139'611

18

 

108'029

112'887

117'973

123'275

128'818

134'623

140'684

19

 

108'853

113'748

118'873

124'215

129'800

135'650

141'757

20

 

109'677

114'609

119'773

125'155

130'782

136'677

142'830

21

 

110'501

115'470

120'673

126'095

131'764

137'704

143'903

22

 

111'325

116'331

121'573

127'035

132'746

138'731

144'976

 

Classe

 

22

23

24

25

26

27

Augmentations

annuelles

Pos.
1 à 3 et
12 à 22

1'121

1'171

1'224

1'279

1'337

1'397

Pos.
4 à 11

2'970

3'103

3'243

3'389

3'541

3'701

Position

 

 

 

 

 

 

 

0

 

112'042

117'085

122'353

127'860

133'612

139'625

1

 

113'163

118'256

123'577

129'139

134'949

141'022

2

 

114'284

119'427

124'801

130'418

136'286

142'419

3

 

115'405

120'598

126'025

131'697

137'623

143'816

4

 

118'375

123'701

129'268

135'086

141'164

147'517

5

 

121'345

126'804

132'511

138'475

144'705

151'218

6

 

124'315

129'907

135'754

141'864

148'246

154'919

7

 

127'285

133'010

138'997

145'253

151'787

158'620

8

 

130'255

136'113

142'240

148'642

155'328

162'321

9

 

133'225

139'216

145'483

152'031

158'869

166'022

10

 

136'195

142'319

148'726

155'420

162'410

169'723

11

 

139'165

145'422

151'969

158'809

165'951

173'424

12

 

140'286

146'593

153'193

160'088

167'288

174'821

13

 

141'407

147'764

154'417

161'367

168'625

176'218

14

 

142'528

148'935

155'641

162'646

169'962

177'615

15

 

143'649

150'106

156'865

163'925

171'299

179'012

16

 

144'770

151'277

158'089

165'204

172'636

180'409

17

 

145'891

152'448

159'313

166'483

173'973

181'806

18

 

147'012

153'619

160'537

167'762

175'310

183'203

19

 

148'133

154'790

161'761

169'041

176'647

184'600

20

 

149'254

155'961

162'985

170'320

177'984

185'997

21

 

150'375

157'132

164'209

171'599

179'321

187'394

22

 

151'496

158'303

165'433

172'878

180'658

188'791

 

Classe

 

28

29

30

31

32

33

Augmentations

annuelles

Pos.
1 à 3 et
12 à 22

1'460

1'525

1'594

1'666

1'740

1'819

Pos.
4 à 11

3'867

4'041

4'223

4'413

4'611

4'819

Position

 

 

 

 

 

 

 

0

 

145'908

152'474

159'336

166'506

173'999

181'828

1

 

147'368

153'999

160'930

168'172

175'739

183'647

2

 

148'828

155'524

162'524

169'838

177'479

185'466

3

 

150'288

157'049

164'118

171'504

179'219

187'285

4

 

154'155

161'090

168'341

175'917

183'830

192'104

5

 

158'022

165'131

172'564

180'330

188'441

196'923

6

 

161'889

169'172

176'787

184'743

193'052

201'742

7

 

165'756

173'213

181'010

189'156

197'663

206'561

8

 

169'623

177'254

185'233

193'569

202'274

211'380

9

 

173'490

181'295

189'456

197'982

206'885

216'199

10

 

177'357

185'336

193'679

202'395

211'496

221'018

11

 

181'224

189'377

197'902

206'808

216'107

225'837

12

 

182'684

190'902

199'496

208'474

217'847

227'656

13

 

184'144

192'427

201'090

210'140

219'587

229'475

14

 

185'604

193'952

202'684

211'806

221'327

231'294

15

 

187'064

195'477

204'278

213'472

223'067

233'113

16

 

188'524

197'002

205'872

215'138

224'807

234'932

17

 

189'984

198'527

207'466

216'804

226'547

236'751

18

 

191'444

200'052

209'060

218'470

228'287

238'570

19

 

192'904

201'577

210'654

220'136

230'027

240'389

20

 

194'364

203'102

212'248

221'802

231'767

242'208

21

 

195'824

204'627

213'842

223'468

233'507

244'027

22

 

197'284

206'152

215'436

225'134

235'247

245'846

 

2 L'écart entre le minimum de chaque classe est de 4,5%. Le traitement maximum de chaque classe est atteint par 22 augmentations calculées sur le traitement minimum de la classe.

Les augmentations annuelles de base sont calculées comme suit :

a)  classe 4 :

1,11% du traitement minimum;

b)  classe 5 :

1,06% du traitement minimum;

c)  classe 6 à 8 :

1,02% du traitement minimum;

d)  classe 9 à 33 :

1,00% du traitement minimum.

L'augmentation de base s'applique pour les positions 1 à 3 et 12 à 22. Pour les positions 4 à 11, l'augmentation est fixée à 2,65 fois l'augmentation de base.

3 Le traitement maximum de chaque fonction est atteint par 22 augmentations annuelles successives.

4 Le calcul du droit à une annuité supplémentaire s'établit au 1er janvier de chaque année à l'exception du corps enseignant primaire, secondaire et tertiaire (calcul au 1er septembre de chaque année dès 2010) et du corps enseignant universitaire (1er août de chaque année). Les fractions d'année ne sont pas prises en compte dans le calcul du droit à une annuité supplémentaire.(a)

5 Les annuités supplémentaires ne sont pas accordées aux membres du personnel bénéficiant d'une classification supérieure à celle prévue normalement pour leur fonction; ces derniers peuvent toutefois demander par la voie de service à réintégrer la classe de traitement prévue normalement pour leur fonction et bénéficier ainsi des annuités supplémentaires.

 

Art. 3        Traitements « hors classes »

1 Le Conseil d’Etat peut, pour tenir compte de circonstances exceptionnelles, attribuer aux titulaires de certaines fonctions exigeant des connaissances tout à fait spéciales ou comportant des responsabilités particulièrement importantes un traitement annuel « hors classes » qu’il fixe lui-même sans être tenu de se conformer aux minimums ou aux maximums prévus à l’article 2.

2 Il ne peut prendre une telle décision que sous réserve de l’article 96 de la constitution de la République et canton de Genève, du 14 octobre 2012.(44)

3 Les autres autorités ou organes de nomination doivent préalablement requérir l’approbation du Conseil d’Etat agissant en sa qualité d’autorité de surveillance sur l’application de la présente loi.

 

Art. 4        Classement des fonctions

1 Le Conseil d’Etat établit et tient à jour le règlement et le tableau de classement des fonctions permettant de fixer la rémunération de chaque membre du personnel en conformité de l’échelle des traitements.

2 Dans ce classement il doit être tenu compte du rang hiérarchique et des caractéristiques de chaque fonction en prenant en considération notamment l’étendue qualitative et quantitative des attributions dévolues et des obligations à assumer, les connaissances professionnelles et aptitudes requises, l’autonomie et les responsabilités, les exigences, inconvénients, difficultés et dangers que comporte l’exercice de la fonction.

3 Les règlements et tableaux de classement des fonctions, établis et tenus à jour par d’autres autorités ou organes de nomination dans le cadre de leurs compétences respectives, sont soumis à l’approbation du Conseil d’Etat.

 

Art. 5(7)      Acte d’engagement ou de nomination

L’autorité ou l’organe de nomination fixe la rémunération des membres du personnel dans un acte d’engagement ou de nomination, en application de l’échelle des traitements, du tableau de classement des fonctions et des principes posés à l’article 11.

 

Art. 6(31)      Autorité ou organe d’engagement ou de nomination

L'autorité d'engagement et de nomination est le Conseil d'Etat, respectivement, pour le pouvoir judiciaire, la commission de gestion du pouvoir judiciaire et, pour les établissements hospitaliers, la commission administrative de l'établissement.

 

Art. 7(2)      Temps partiel

1 Les membres du personnel qui ne doivent qu’une partie de leur temps à leur fonction ou qui sont autorisés à exercer d’autres activités pendant la durée de l’horaire officiel de travail ne reçoivent qu’une fraction du traitement annuel auquel ils auraient droit s’ils étaient soumis à l’horaire complet.

2 L’autorité ou l’organe d’engagement ou de nomination détermine cette fraction dans chaque cas.

 

Art. 8(2)      Prestations en nature

1 Les traitements annuels prévus par la présente loi comprennent les prestations en nature.

2 L’autorité ou l’organe de nomination ou d’engagement fixe le montant de la déduction à opérer sur le montant nominal du traitement des membres du personnel qui reçoivent de telles prestations, compte tenu de la valeur de celles-ci.

 

Art. 9(2)      Cumul de fonctions

1 Lorsqu’un membre du personnel assume simultanément plusieurs fonctions, il reçoit un traitement unique, fixé d’entente entre les autorités ou organes d’engagement ou de nomination intéressés.

                 Rémunérations complémentaires

2 En dehors du traitement fixé en conformité de la présente loi, aucun membre du personnel ne peut, pour des travaux spéciaux ou supplémentaires, toucher de remises, de casuels ou d’indemnités quelconques, sans que ceux-ci soient fixés par l’autorité ou l’organe de nomination ou d’engagement.

3 Les rémunérations complémentaires doivent être prévues au budget et figurer dans les états financiers de l'exercice écoulé.(42)

 

Art. 10(2)     Droit au traitement

1 Le droit au traitement prend naissance le jour de l’entrée en fonctions et s’éteint le jour de la cessation des rapports de service.

2 Le traitement est payé en 13 mensualités égales.(29)

 

Art. 11(7)     Traitement initial

1 Durant une période probatoire, le traitement initial peut se situer au-dessous de celui fixé pour la fonction.

2 L’autorité ou l’organe d’engagement ou de nomination fixe la durée de la période probatoire. Il détermine également le traitement initial en tenant compte, notamment, de l’âge de la personne candidate, des années consacrées à l’éducation des enfants, de l’absence de qualifications professionnelles requises ou, à l’inverse, de l’expérience professionnelle antérieure à l’engagement.(19)

3 A l’échéance de la période probatoire et s’il donne satisfaction, le membre du personnel accède à sa classe de fonction. Les conséquences de l’absence de qualification professionnelle sont réservées.

 

Art. 12(a)     Augmentations annuelles

1 Au début de chaque année civile et après 6 mois au moins d’activité dans sa fonction, le membre du personnel a droit, jusqu’au moment où le maximum de la classe dans laquelle est rangée sa fonction est atteint, à l’augmentation annuelle prévue par l’échelle des traitements.(7)

2 Demeurent réservés les cas où l’autorité d’engagement ou de nomination prononce une sanction disciplinaire affectant les augmentations de traitement.

 

Art. 13(2)     Promotions

1 Les promotions, soit les mutations à une nouvelle fonction de classe supérieure à celle exercée jusqu’alors se font compte tenu des exigences de la nouvelle fonction et de son rang hiérarchique.

2 Le nouveau traitement est celui attribué à la nouvelle fonction en conformité des tableaux de classement des fonctions et de l’échelle des traitements.

3 Ce traitement est fixé de façon à assurer des augmentations annuelles entières jusqu’au maximum de classe.

 

Chapitre II(15)       Adaptation au coût de la vie

 

Art. 14(2)     Principe

1 Le Conseil d’Etat est autorisé à adapter au coût de la vie les traitements prévus aux articles 2 et 3 selon les modalités ci-après.(15)

                 Indexation annuelle

2 A cette fin, il est autorisé à modifier à la fin de chaque année, pour l'année suivante, les traitements en les adaptant proportionnellement à l'évolution de l'indice genevois des prix à la consommation, calculée sur la base de la différence entre l'indice du mois d'octobre de l'année précédente et celui du mois d'octobre de l'année en cours.(36)

3 L'échelle prévue par la présente loi correspond à celle en vigueur dès le 31 décembre 2007; l'indexation porte sur le traitement minimum de la classe 4, position 0; les écarts, puis les augmentations annuelles, sont fixés conformément à l'article 2, alinéa 2. Ces majorations ne peuvent toutefois excéder 15% du total des montants déterminés par la présente loi.(29)

4 Le Conseil d'Etat verse en outre, afin d'assurer la compensation intégrale du renchérissement, une allocation unique dite de vie chère, au début de chaque année, aux membres du personnel situés dans les classes 4 à 13 de l'échelle des traitements pour autant que leur traitement annuel maximum, pour un taux d'activité à plein temps, ne dépasse pas celui alloué :

a)  aux classes

4 à 7,

position

22

b)  à la classe

8,

position

17

c)  à la classe

9,

position

11

d)  à la classe

10,

position

8

e)  à la classe

11,

position

6

f)   à la classe

12,

position

4

g)  à la classe

13,

position

2

de l'échelle des traitements à l'exclusion de toute indemnité.(29)

5 Les membres du personnel situés dans les classes 4 à 13 de l'échelle des traitements, mais dont le traitement annuel à plein temps dépasse l'une des classes et positions définies ci-dessus, reçoivent une allocation unique de vie chère, au début de l'année suivant la période de calcul, plafonnée à la position maximum de leur classe fixée à l'alinéa 4.(29)

6 L’allocation unique de vie chère correspond à la différence entre le traitement que les membres du personnel ont effectivement touché durant l’année écoulée et celui dont ils auraient bénéficié si les traitements avaient été adaptés chaque mois en fonction de l’évolution mensuelle de l’indice genevois des prix à la consommation, le paiement étant effectué au début de l’année suivante, sans intérêts.(15)

7 L’allocation unique de vie chère est versée prorata temporis en fonction de la date de la fin des rapports de service aux membres du personnel ayant quitté l’administration en cours d’année après avoir été en fonction pendant au moins 1 an.(15)

8 Si, en raison de la situation économique générale ou pour des raisons budgétaires impérieuses, le Conseil d’Etat ne peut pas assurer la compensation du renchérissement conformément aux alinéas 1 à 7, il doit, au préalable, consulter les organisations du personnel ainsi que les autres administrations publiques genevoises.(15)

 

Art. 14A(39)

 

Titre III(2)              Diverses prestations

 

Chapitre I          Définition

 

Art. 15(2)     Définition

Par diverses prestations, il faut entendre les prestations allouées aux membres du personnel en sus du traitement fixé conformément au titre II.

 

Chapitre II         Treizième salaire(29)

 

Art. 16(29)    Versement du 13e salaire

1 Le 13e salaire est versé en 2 mensualités, la moitié avec le traitement de juin et l'autre moitié avec le traitement de décembre.(37)

2 Le 13e salaire représente le 1/13 du traitement annuel fixé à l'article 2 de la présente loi.

 

Art. 17(2)     Calcul des années de service

1 Les années de service sont comptées dès le moment où les membres du personnel ont exercé une activité régulière au service de l’Etat. Toutefois, le règlement détermine comment sont comptées les années de service à temps partiel.

2 S’il n’y a pas d’interruption entre les 2 emplois, les années passées au service de la Confédération, du canton ou d’une commune genevoise, ainsi que d’une fondation ou d’un établissement de droit public genevois sont prises en considération.(19)

3 Les années consacrées exclusivement à l’éducation des enfants ne constituent pas une interruption au sens de l’alinéa 2.(19)

 

Art. 18(29)    Montant déterminant

1 Si les membres du personnel n'ont pas consacré la totalité de leur temps à leur fonction pendant les 12 mois précédant le paiement du 13e salaire, ce dernier est calculé prorata temporis.

2 Il en va de même des personnes qui prennent leur retraite dans l'année considérée.

 

Art. 19(29)

 

Chapitre III        Autres prestations

 

Art. 20(2)     Gratification pour années de service

1 Les membres du personnel reçoivent, après 25 ans de service, une gratification de 2 000 francs. Une nouvelle gratification de 2 000 francs leur est versée après 30 ans de service.(13)

2 Les années de service sont comptées conformément aux dispositions de l’article 17.

3 Au 1er janvier 1990, tous les membres du personnel qui ont plus de 25 ans de service reçoivent une gratification de 2 000 francs.(13)

 

Art. 21(30)    Allocation à la naissance

Les membres du personnel reçoivent une allocation de 500 francs lors de la naissance ou de l’adoption de chacun de leurs enfants, sans préjudice des prestations prévues par la loi sur les allocations familiales, du 1er mars 1996.

 

Art. 22(26)    Prestations aux survivants

Lors du décès de membres du personnel, leur conjoint ou partenaire enregistré survivant, leurs enfants mineurs ou, à défaut, toute personne qui constituait pour eux une charge légale complète de famille, reçoivent une allocation globale égale à 3 mois du dernier traitement du défunt, en sus de celui du mois courant.

 

Art. 23(41)    Traitement doublé lors de la mise à la retraite

1 Lors de leur mise à la retraite, et après au moins 10 ans d’activité au sein de l’administration, les membres du personnel reçoivent leur dernier traitement mensuel doublé.

2 Le dernier traitement des membres du personnel qui touchent une rente-pont AVS n’est pas doublé.

 

Art. 23A(45)

 

Art. 23B(50)  Personnel médical

Jusqu’à l’entrée en vigueur d’une nouvelle évaluation des fonctions, les médecins des HUG dès la classe 27 exerçant des responsabilités hiérarchiques peuvent percevoir une indemnité, égale à 8,3% de leur salaire annuel, versée en 13 mensualités. Le traitement, indemnité incluse, ne peut dépasser le montant correspondant à la classe 33, position 14, de l’échelle des traitements. Le Conseil d’Etat fixe par règlement la liste des bénéficiaires.

 

Chapitre IV       Dispositions spéciales

 

Art. 24(2)     Magistrats

1 Les articles 16 à 18 et 22 sont applicables au chancelier d’Etat.(38)

2 L’article 22 est applicable aux survivants des conseillers d’Etat.

 

Titre IV(2)             Corps enseignant primaire et secondaire

 

Chapitre I          Dispositions générales

 

Art. 25(2)     Généralités

1 Les traitements du corps enseignant sont établis suivant le nombre de leçons hebdomadaires, groupées par poste. Les postes sont fixés par le département de l’instruction publique, de la formation et de la jeunesse(51).

2 Les traitements des postes à temps partiel sont proportionnels à ceux des postes à temps complet.(21)

3 Le traitement initial fixé par le règlement tient compte de l'expérience professionnelle antérieure à l'engagement lorsque celle-ci est jugée utile à l'enseignement, ainsi que des années consacrées à l'éducation des enfants, par l'octroi de la contre-valeur d'une ou de plusieurs augmentations annuelles. Il tient également compte de l'absence des titres requis par la diminution du traitement initial d'une ou de plusieurs classes de traitement en dessous de la classe de fonction.(21)

4 Les maîtresses et les maîtres sont mis au bénéfice des augmentations annuelles dès leur engagement.(21)

5 Lorsque le traitement initial se situe en dessous de la classe de fonction, le traitement de la maîtresse ou du maître est coulissé dans sa classe de fonction dès l'obtention du titre requis.(21)

 

Chapitre II         Fonctionnaires de l’enseignement primaire

 

[Art. 26, 27, 28, 29](27)

 

Art. 30(2)     Indemnités de fonction

Reçoivent une indemnité fixée par un règlement du Conseil d’Etat :

a)  (27)

b)  (27)

c)  (27)

d)  les maîtres principaux;

e)  (27)

f)   (27)

g)  les institutrices et instituteurs qui dirigent une institution spécialisée,

ainsi que les institutrices et instituteurs chargés de toute autre activité spéciale.

 

Art. 31(12)

 

Chapitre III        Fonctionnaires de l’enseignement secondaire

 

[Art. 32, 33, 34, 35, 36](27)

 

Art. 37(2)     Indemnités de fonction

Reçoivent une indemnité fixée par un règlement du Conseil d’Etat :

a)  les maîtresses et maîtres chargés d’une maîtrise de classe;

b)  les maîtres principaux chargés d’un groupe de classes;

c)  les doyens des écoles ou sections d’école,

ainsi que les maîtresses et maîtres chargés de toute autre activité spéciale.

 

Titre V(40)             Corps enseignant universitaire
et de la Haute école spécialisée de
Suisse occidentale – Genève

 

Art. 38(28)

 

Art. 39(28)    Compétences du Conseil d’Etat et de l’université

1 L’université fixe dans le règlement sur le personnel le traitement du corps professoral et du corps des collaboratrices et collaborateurs de l’enseignement et de la recherche.

2 Le Conseil d’Etat fixe, en accord avec l’université et les établissements hospitaliers, les traitements des médecins qui exercent, outre leurs fonctions hospitalières, des fonctions universitaires.

3 L’université fixe, dans le règlement sur le personnel et selon l’importance des responsabilités assumées, les indemnités annuelles allouées aux doyennes et doyens et aux autres membres de la communauté universitaire qui assument des responsabilités particulières; nul ne peut cumuler 2 indemnités.

4 Le Conseil d’Etat peut autoriser, sur dérogation et dans l’intérêt de l’enseignement et de la recherche, le rectorat à dépasser le traitement maximum pour la fonction afin de s’assurer ou de conserver la collaboration d’une professeure éminente ou d’un professeur éminent.

 

Art. 40(40)    Compétences du Conseil d’Etat et de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale – Genève

1 La Haute école spécialisée de Suisse occidentale – Genève fixe dans le règlement interne sur le personnel le traitement des enseignantes et enseignants et des collaboratrices et collaborateurs de l’enseignement et de la recherche.

2 La Haute école spécialisée de Suisse occidentale – Genève fixe, dans le règlement interne sur le personnel et selon l’importance des responsabilités assumées, les indemnités annuelles allouées aux membres du personnel qui assument des responsabilités particulières; nul ne peut cumuler 2 indemnités.

3 Le Conseil d’Etat peut autoriser, sur dérogation et dans l’intérêt de l’enseignement et de la recherche, le conseil de direction à dépasser le traitement maximum pour la fonction afin de s’assurer ou de conserver la collaboration d’une enseignante éminente ou d’un enseignant éminent.

 

Art. 41(28)

 

Titre VI(2)             Dispositions finales et transitoires

 

Art. 42(18)

 

Art. 43(2)     Règlements d’application

Le Conseil d’Etat prend, par voie de règlements, les dispositions d’exécution de la présente loi.

 

Art. 44(2)     Clause abrogatoire

1 La loi accordant diverses prestations aux magistrats, au personnel de l’Etat, ainsi qu’au personnel des établissements hospitaliers, du 7 juin 1968, est abrogée.

2 La loi accordant des allocations provisionnelles aux magistrats, au personnel de l’Etat, ainsi qu’au personnel des établissements hospitaliers, du 26 mai 1973, est abrogée.

3 La loi accordant une allocation de vie chère aux magistrats et au personnel de l’Etat, ainsi qu’au personnel des établissements hospitaliers, du 30 janvier 1970, est abrogée.

4 Les articles 44 à 50, 56 et 57 de la loi sur l’université, du 26 mai 1973, sont abrogés.

5 La loi sur les augmentations annuelles dues aux membres du personnel de l'Etat ainsi que sur la progression de la prime de fidélité, du 26 juin 2004, est abrogée.(29)

 

Art. 45(18)    Entrée en vigueur

La présente loi entre en vigueur le 1er janvier 1974.

 

Art. 46(29)    Dispositions transitoires

1 Le traitement des collaborateurs qui sont déjà membres de la fonction publique cantonale au 31 décembre 2008 est fixé selon l'échelle prévue par la présente loi.

2 Toutefois, dans l'hypothèse où le montant du traitement mensuel ainsi déterminé, part du 13e salaire incluse, serait moins élevé que le montant du traitement calculé sur la base de l'échelle 2008 indexée, part de la prime fidélité incluse, la différence ainsi calculée et indexée sera versée en sus du traitement mensuel.

3 Les modalités de calcul de la différence de traitement sont définies par voie réglementaire.

4 (39)

5 L'année de l'entrée en vigueur de la modification du 28 mai 2010, l'indexation annuelle est calculée sur la base de la différence entre l'indice du mois de novembre de l'année précédente et celui du mois d’octobre de l'année en cours.(36)

 

RSG                     Intitulé

Date d'adoption

Entrée en vigueur

B 5 15      L concernant le traitement et les diverses prestations alloués aux membres du personnel de l’Etat, du pouvoir judiciaire et des établissements hospitaliers

21.12.1973

01.01.1974

Modifications et commentaire :

 

 

  1. n. : (d. : chap. IV (15-18) >> chap. V (28‑31) ) chap. IV (15-27), 32;
n.t. : 1/1-2

27.06.1975

01.07.1975

  2. Restructuration de la loi en titres et renumérotation des articles de la loi;
n. : (d. : 15 >> 25) 15, 38-41, 43-45;
n.t. : intitulé de la loi, 1, (d. : 6-14 >> 5‑13), 14, (d. : 16-27 >> 26-37) 16-24,
(d. : 28 >> 42), (d. : 32 >> 46)

23.06.1977

01.01.1977

  3. n.t. : 26

14.02.1980

01.09.1979

  4. n.t. : 2/1, 14/1

13.11.1980

01.01.1981

  5. n. : 47; n.t. : 39/1, 40-41

06.11.1981

19.12.1981

  6. n. : 2A; n.t. : 2

16.12.1982

01.01.1983

  7. n.t. : 5, 11, 12/1

10.05.1985

06.07.1985

  8. n.t. : 41/1f-g

15.05.1986

01.10.1986

  9. a. : 6/2

15.10.1987

01.01.1988

10. n.t. : 2/1, 14/1

26.11.1987

01.01.1988

11. n.t. : 39/4, 40, 41/1a

24.11.1988

21.01.1989

12. n.t. : 30/b; a. : 31

22.06.1989

01.09.1989

13. n. : 16/3, 20/3;
n.t. : 2/3, 16/2, 20/1;
a. : 2A

22.06.1989

01.01.1990

14. n.t. : chap. II du titre II, 14/1;
a. : 14/3 (d. : 14/4 >> 14/3)

02.11.1990

01.01.1991

15. n. : 14/4-8, 14A;
n.t. : chap. II du titre II, 14/1-3

13.09.1991

01.01.1991

16. n.t. : 2/3, 16/2

16.09.1993

01.01.1994

17. n.t. : 2/3, 16/2

15.12.1995

01.01.1996

18. n.t. : 2/3, 45; a. : 42, 46

06.12.1996

01.01.1997

19. n. : 17/3-4; n.t. : 11/2, 17/2

29.06.2001

16.08.2001

20. n. : (d. : 1/2 >> 1/3) 1/2

20.09.2002

01.08.2003

21. n. : 25/5; n.t. : 25/2-4

13.12.2002

01.01.2003

22. n.t. : 2/1, 14/3

16.05.2003

12.07.2003

23. n.t. : 14/2

26.06.2004

24.08.2004

24. n.t. : 1

27.08.2004

01.01.2005

25. n.t. : 38/1, 39/5, 40

23.03.2007

22.05.2007

26. n.t. : 22

24.01.2008

01.07.2008

27. a. : 26, 27, 28, 29, 30/b, 30/c, 30/f;
a. : 30/a, 30/e, 32, 33, 34, 35, 36

14.03.2008

01.09.2007
15.05.2008

28. n.t. : 39;
a. : chap. I du titre V, 38, chap. II du titre V, 40, chap. III du titre V, 41, 47

13.06.2008

17.03.2009

29. n. : 23A, 44/5, 46;
n.t. : 1/1, 2, 10/2, 14/3, 14/4, 14/5, chap. II du titre III, 16, 18, 24/1;
a. : 17/4, 19

13.11.2008

01.01.2009

30. n.t. : 21

25.06.2009

25.08.2009

31. n.t. : intitulé de la loi, 1/1, 6

26.06.2009

01.06.2010

32. n. : (d. : 1/3 >> 1/4) 1/3; n.t. : 1/1

17.12.2009

16.02.2010

33. n.t. : 1

18.03.2010

01.06.2010

34. n.t. : rectification selon 7C/1, B 2 05 (25/1)

18.05.2010

18.05.2010

35. n.t. : rectification selon 216A/3a, B 1 01 (1)

27.05.2010

01.06.2010

36. n. : 46/5; n.t. : 14/2

28.05.2010

21.09.2010

37. n.t. : 16/1

18.03.2011

17.05.2011

38. n.t. : 24/1

23.06.2011

01.07.2011

39. a. : 14A, 46/4

14.09.2012

23.03.2013

40. n. : 40; n.t. : 1/1c, titre V

29.08.2013

01.04.2014

41. n.t. : 23

03.10.2013

01.01.2014

42. n.t. : 9/3

04.10.2013

01.01.2014

43. n.t. : 1/1d

09.09.2014

01.05.2016

44. n.t. : 3/2

23.01.2015

21.03.2015

45. n. : 23B; a. : 23A

29.01.2015

28.03.2015

46. n.t. : 1/1c

17.09.2015

01.01.2016

47. n.t. : 2/4, 12

17.12.2015

01.01.2016

a.   abrogation de la loi 11721 (ad 2/4, 12)

26.02.2016

23.04.2016

48. n.t. : 1/1e

03.11.2016

01.03.2017

49. n.t. : rectification selon 7C/1, B 2 05 (1/1d)

15.04.2017

15.04.2017

50. n.t. : 23B

14.12.2017

01.01.2018

51. n.t. : rectification selon 7C/1, B 2 05 (25/1)

04.09.2018

04.09.2018